Actualité Emploi

En Aquitaine, 13,4 % des ménages recouraient aux services à la personne en 2006, nettement plus qu’au niveau national (10,9 %).
À l’horizon 2020, 20 000 nouveaux ménages pourraient utiliser ces services, si les comportements de recours se maintiennent.
Le vieillissement de la population est le principal facteur de cette progression.Cette tendance pourrait ainsi générer une activité pour 7 000 personnes (2 500 emplois à temps plein) supplémentaires dans ce secteur.

 

Les contrats représentent de faibles volumes horaires et sont de ce fait peu rémunérateurs. Pour compenser, plus de la moitié des salariés du secteur cumulent des contrats de travail au sein du secteur et même en dehors. Quatre salariés sur cinq sont embauchés
par des particuliers employeurs ; la majorité des contrats est de moins d’une demi-journée par semaine. Les autres travaillent pour des organismes agréés de services à la personne et bénéficient de meilleures conditions de travail, surtout dans la sphère publique.
La sphère privée, en plein développement, se positionne sur les services à la vie quotidienne.

L'économie landaise

Image 1

Graphiques publié le 27 août sur le site http://www.pole-emploi.org/

image-1-1.jpg
image-1-2.jpg

La route de l'emploi : 150 000 embauches en vue dans la région

Le chômage progresse, mais les entreprises continuent de recruter. Dans notre région, le nombre de projets pour 2013 est comparable à celui des années précédentes.

Les entreprises de la région embauchent. Elles prévoient près de 100 000 recrutements cette année en Aquitaine (99 330 exactement) et près de 50 000 en Poitou-Charentes (47 764).

Ces chiffres sont tirés de l’enquête « Besoins en main-d’œuvre », réalisée chaque année par le Pôle emploi et le Credoc depuis 2002 (1). Par rapport aux exercices précédents, le nombre de projets de recrutement reste étonnamment stable. En dépit d’un contexte économique morose, les entreprises continuent donc d’embaucher. «C’est une bonne nouvelle, souligne-t-on au Pôle emploi. Même s’il ne faut pas en déduire que le chômage va diminuer d’autant.»

 

SAISONNIERS A 47,3 %

Mais, si les entreprises de la région poursuivent leurs recrutements, près de la moitié des postes proposés sont saisonniers, ce qui s’explique par l’importance des secteurs agricole et touristique. En Aquitaine, 47,3 % des projets d’embauches déclarés dans l’enquête ont un caractère saisonnier, 47,9 % en Poitou-Charentes. Ce chiffre atteint même 90 % dans l’agriculture. Dans les emplois non saisonniers, la majorité des embauches prévues concernent des CDD, les CDI représentant environ un tiers des contrats prévus.

En Aquitaine et en Poitou-Charentes, la répartition par grands groupes de métiers est la même.

Le secteur qui a prévu de recruter le plus est celui « de la vente, du tourisme et des services ». Un vaste domaine qui pèse plus de 40 % des intentions d’embauche. On y retrouve, dans le désordre, les métiers suivants : aides, apprentis, employés polyvalents de cuisine, employés de libre-service, caissiers, agents de sécurité et de surveillance, agents des services hospitaliers, vendeurs d’habillement, employés de maison et personnel de ménage, aides à domicile, attachés commerciaux, etc.

Le numéro 2 est celui dit des « autres métiers » : principalement agriculteurs salariés, ouvriers agricoles, cueilleurs et ouvriers non qualifiés emballage et manutention.

Le secteur du « social et médico-social » se classe troisième. Il englobe les infirmiers, les aides-soignants, les professionnels de l’animation socioculturelle et les sportifs et animateurs sportifs. Les ouvriers de l’industrie arrivent ensuite à la quatrième place, devant l’encadrement, les fonctions administratives, les ouvriers du BTP et les techniciens.

IL EXISTE ICI UNE EXPERTISE

Dans les deux régions, les services et l’agriculture - industrie agroalimentaire (IAA) comprise - conservent leur position dominante. L’ensemble IAA-agriculture progresse même de 3 % en Aquitaine par rapport à 2012. Delpeyrat a ainsi programmé pour la fin de l’année 50 recrutements sur son site de Mont-de-Marsan, en cours d’extension, et une trentaine d’autres en Dordogne. « Nous cherchons des compétences », note Thierry Blandinières, PDG de Delpeyrat « Il existe une expertise dans la région. Nous n’avons pas de problèmes pour la main-d’œuvre, mais, pour l’encadrement, les recrutements sont un peu plus difficiles. Il faudrait redorer le blason de l’industrie en général. »

Le secteur de la construction se porte en revanche beaucoup moins bien : le nombre d’embauches prévues recule de 10 % (- 450 emplois potentiels) en Aquitaine et de 29 % en Poitou-Charentes (- 700 projets), en lien direct avec les prévisions très pessimistes de la profession.

Cliquez ici pour lire la suite: http://www.sudouest-emploi.com/edito/actualite-sudouest/article/la-route-de-lemploi-150-000-embauches-en-vue-dans-la-region.html

Article du 19 avril 2013.

Route de l'emploi et des métiers

Nombreux postes à pourvoir dans l'agriculture

Forum pour l'emploi : - le 16 Mai 2013 à  Cité Mondiale de Bordeaux  de 9h30 à 17h00

                                  - le 30 Mai 2013 à Bayonne (adresse donnée ultérieurement)

Les très optimistes prévisions du gouvernement en matière d'emploi

http://www.lefigaro.fr/emploi/2013/10/01/09005-20131001ARTFIG00367-les-tres-optimistes-previsions-du-gouvernement-en-matiere-d-emploi.php

Article publié 

 

Le moins que l'on puisse dire, c'est que le gouvernement fait preuve d'optimisme en matière d'emploi. Dans le document envoyé par Paris à Bruxelles ce mardi, l'exécutif table sur une nette reprise de l'emploi dans le secteur marchand en 2014, avec 10.000 postes créés. Or l'Unedic, qui est le gestionnaire de l'assurance-chômage et dont les prévisions sont considérées comme fiables, prévoit 14.100 suppressions d'emplois l'an prochain dans le secteur privé (qui est un champ assez proche)… Selon l'organisme, l'emploi généré par les entreprises ne passerait dans le vert qu'au quatrième trimestre de 2014, et ce modestement.

L'écart est également notable si on prend en compte l'emploi non marchand, lié au secteur public et parapublic. Selon le gouvernement, l'emploi total, qui agrège l'emploi marchand et non marchand, progressera de 153.000 postes en 2014. L'Unedic, pour sa part, le prévoit en hausse de 54.700 postes. Soit trois fois moins!

Malgré la crise, des pans entiers de l’économie recrutent à tour de bras.

http://www.leparisien.fr/economie/tous-pour-lemploi/cinq-secteurs-100-job-02-10-2013-3189221.php 

Publié le 02.10.2013, 16h01.

C’est le paradoxe français : l’économie tourne au ralenti, le chômage a explosé, mais il y a des secteurs qui ont toujours du mal à recruter! Selon la dernière enquête de Pôle emploi sur les besoins en main-d’œuvre (2013), 651694 projets de recrutement seraient jugés difficiles et 116293 offres d’emploi seraient même retirées du marché, faute de trouver des candidats… Revue de détail des secteurs en plein boom. 

 

Les restos manquent de personnel : 

Le secteur de l’hôtellerie et de la restauration est un énorme pourvoyeur d’emplois. Chaque année, le volume de recrutements, d’après Pôle emploi, s’élève à 219000 projets d’embauche, dont 66000 serveurs et 30000 cuisiniers. « Malgré les difficultés importantes du secteur en ce moment, nous avons plus que jamais besoin de forces vives », confirme Michel Bedu, président de l’Umih Formation, syndicat de la branche.

Le secteur de la santé :

Dans le secteur de la santé, la nécessité d’embaucher est aussi très importante. « Tous les ans, quelque 22000 infirmiers, 36000 aides-soignants et 4200 médecins sont recrutés. La plupart sont engagés dans les hôpitaux publics », explique Cédric Lussiez, directeur de la communication de la Fédération hospitalière de France. En ajoutant le secteur paramédical, les besoins sont en réalité bien supérieurs. 

Le boom du numérique :

C’est le secteur à forte croissance par excellence.  En 2012, il y a eu environ 38000 embauches », détaille Christian Colmant, président de l’association Pasc@line, fer de lance de la promotion des métiers de l’informatique. Et de préciser : « La filière du numérique croît chaque année de 3 à 4%. Du coup, 40000 à 45000 emplois devraient être créés d’ici fin 2013. »

Le grand chantier du BTP :

De leur côté, les entreprises du bâtiment et des travaux publics (BTP) vont « avoir besoin de monde pour faire face notamment à la rénovation thermique des vieux édifices », note Arielle Girot, de l’Onisep. D’après Pôle emploi, la demande annuelle s’élève à 10000 recrutements dans le bâtiment et à plus de 5000 dans les travaux publics.

[...]

Commentaires (2)

Jean Pierre
  • 1. Jean Pierre | 10/07/2013
N/B :Pour pôle emploi une offre de 2 heures par semaine pour une semaine (ménage…) au fin fond des Landes est une offre…au même titre qu’une offre de 35 heures pour un mois reste une offre, ou encore un CDD en remplacement de 10 jours …

On peut faire dire ce que l’on veut aux chiffres.

Il n’en reste pas moins vrai, qu’en 1975, il y avait 500 000 (cinq cent mille) chômeurs alors que depuis, avec leur « priorité », leurs « politiques en faveur de l’emploi » nous sommes devenus plus de 5 500 000 (5 millions) de privés d’emplois ou d’un réel emploi…
En 38 ans, ce sont des centaines de milliards d’euros qui sont allés vers les grosses entreprises pour soit disant favoriser l’emploi- je préfère dire pour améliorer leurs profits : quand de telles entreprises licencient, le cours de leurs actions s'envole.
Jean Pierre
  • 2. Jean Pierre | 10/07/2013
Emplois vacants : l’enfumage continue

http://www.actuchomage.org/2013062125202/Social-economie-et-politique/emplois-disponibles-ou-non-pourvus-lenfumage-continue.html

]« Les majorités se succèdent, mais les bons vieux enfumages prospèrent… sous la houlette du Medef. Depuis dix ans, un chiffre revient sur la table. Il varie d’une année sur l’autre. Parfois 300.000, parfois 500.000 ou 700.000… Il s'agit du chiffre des emplois soit-disant non pourvus. Décryptage d’un enfumage en «bande organisée». »

Emplois vacants : l’enfumage continue
http://www.actuchomage.org/2013062125202/Social-economie-et-politique/emplois-disponibles-ou-non-pourvus-lenfumage-continue.html

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.